Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Sologne Immobilier, Agence immobilière SALBRIS 41300

L'actualité de CENTURY 21 Sologne Immobilier

Frédéric Sanabra et "les Saisons" de Jacques Perrin

Publiée le 21/01/2016

 

saisonsEminent dresseur de chevaux, le cavalier-cascadeur de l'Alméria Parc Frédéric Sanabra a participé au dernier film de Jacques Perrin, "Les Saisons" qui sortira fin janvier.

Pour leur nouveau documentaire Jacques Perrin et Jacques Cluzaud ont décidés de mettre en scène une chronique poétique  de l'Europe depuis15 000 ans filmée exclusivement du point de vue des animaux.

L'équipe Pégase Prod de F. Sanabra avait la charge de préparer un troupeau de chevaux sauvages pour une scène de poursuite par une meute de loups et un duel entre deux étalons dominants.

Afin de se rapprocher au plus près des chevaux de Przevalski, ancêtres lointains de nos équidés, les Tarpans Konic Polski ont été choisis et menés par Frédéric Sanabra tout au long des six mois de préparation et tournage de ces scènes. C'est dans une réserve au Pays-Bas que ces chevaux, élevés à l'état sauvage, ont été dressés à effectuer la scène demandée après plusieurs mois de répétion et grâce à la mise en place d'enclos et de couloirs de circulation forcée, seule façon de les faire se déplacer tout en conservant leur nature sauvage.

Frédéric Sanabra raconte l'épopée de ce tournage: " Un vrai cauchemar de Jurassic Parc! Afin d'éviter les batailles rangées entre les mâles dominants nous avons dû élever des enclos avec barrières rigides de plus de deux mètres de haut, renforcées de rubans élèctriques pour dissuader les animaux de les franchir; surtout que les enclos de loups n'étaient pas loin de façon à habituer les uns aux autres. De plus, comme il n'était pas questions de dresser des tarpans sauvages, le seul moyen de les déplacer était de créer des couloirs en grillage vers les lieux de répétition et de tournage. La seule façon de les faire galoper  était de mettre de la nourriture au bout des couloirs, la faim les rendait plus dociles. Sans compter les coups de sabots reçus par les loups qui prenaient leur rôle trop au sérieux en mordant les mollets des chevaux, ou le mâle affolé d'être séparé de son groupe et qui a franchi d'un bond la barrière de deux mètres! Un tournage difficile mais passionnant avec un metteur en scène exceptionnel."

Sortie en salle le mercredi 27 janvier

Alméria Parc

02.54.98.94.54

http://www.almeria-parc.com/

 

Notre actualité